Accueil Actualités Les utilisateurs de Tinder peuvent désormais vérifier leurs antécédents dans l’application

Les utilisateurs de Tinder peuvent désormais vérifier leurs antécédents dans l’application

Les utilisateurs de Tinder aux États-Unis peuvent désormais vérifier les antécédents de leurs partenaires dans l’application afin de détecter d’éventuels comportements violents ou préjudiciables, a déclaré la société dans un communiqué. Ces vérifications sont effectuées dans le cadre d’un partenariat entre Tinder et Garbo, une organisation à but non lucratif qui vérifie les antécédents en ligne (via TechCrunch).

verification-tinder-utilisateurs-antecedents

Les recherches renverront des résultats qui, selon Garbo, sont « pertinents pour la sécurité de l’utilisateur » et excluront certaines informations telles que la possession de drogue et le vagabondage. Les recherches n’incluront pas non plus d’informations permettant d’identifier les personnes, comme les adresses et les numéros de téléphone. Selon Tinder, chaque utilisateur aura accès à deux vérifications d’antécédents gratuites ; ensuite, il paiera 2,50 € plus des frais de traitement minimes par transaction qui financeront directement les opérations de Garbo et les autres frais associés aux recherches.

Les utilisateurs peuvent effectuer des vérifications d’antécédents en appuyant sur le bouclier bleu dans l’application, puis en allant dans le centre de sécurité, où ils sélectionneront l’article Garbo, qui les dirigera ensuite vers le site web de Garbo. Dans un premier temps, les utilisateurs n’auront qu’à indiquer le prénom et le numéro de téléphone de leur correspondant, mais si cela ne donne pas de résultats, ils pourront fournir d’autres informations, comme l’âge de leur correspondant. Les utilisateurs qui reçoivent un partenaire dont Garbo montre qu’il a des antécédents de violence sont encouragés à signaler cette personne à Tinder. La société a également fait remarquer que l’absence d’antécédents dans le cadre d’une vérification des antécédents par Garbo ne garantit pas qu’un utilisateur est totalement sûr et a exhorté les utilisateurs à suivre ses conseils de sécurité pour les rencontres avec de nouvelles personnes.

Match Group a également annoncé mercredi qu’il s’associait à la National Domestic Violence Hotline pour donner aux utilisateurs la possibilité de discuter en direct avec des défenseurs formés. Cette fonctionnalité est destinée aux utilisateurs qui « cherchent à obtenir plus d’informations sur les relations saines et la violence dans les relations », selon le communiqué.

La vérification des antécédents dans l’application Tinder est la dernière fonctionnalité de sécurité que la société a déployée au cours des dernières années. En août dernier, elle a ajouté la vérification de l’identité et dispose depuis 2020 d’une coche bleue « vérifié », qui signale aux utilisateurs que leur identité a été vérifiée par une photo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici